15/02/2020

Peugeot 508 HYbrid: 225 poulains dont 180 nourris à l'essence.


 

De mémoire de passionné, je n’avais jamais autant redouté prendre l’avion pour aller essayer une voiture. 

Il faut dire que j’ai rarement scruté la météo jour après jour, heure après heure.

Si nous avons évités le pire à quelques heures près, l’atterrissage à Barcelone fût pour le moins épique.

 

A peine sortie de l'avion, nous sommes dirigés vers une navette qui n'ira pas bien loin car nous allons perdre une demi-heure grâce à des policiers zélés quelques mètres après la dernière barrière de l'aéroport.

 

Peugeot 508 HYbrid

 

Je récapitule:

 

1) l'atterrissage fût tendu

2) on perd du temps pour faire un essai

3) la météo est pourrie au possible

 

Tout commençait pour le mieux.

 

Il faut dire que la tempête Gloria avait dans son sillage du vent, beaucoup de vent, des trombes d’eau.... à l'arrivée à l'hôtel, le spectacle est désolant avec des arbres déracinés soulevant même le béton, des routes coupées et des vagues qui menacent toujours le littoral.

 

 

La situation change soudainement lorsque l'on est invités à déjeuner... étonnant n'est-ce pas ?

 

Après un copieux et délicieux repas aux saveurs espagnoles, la conférence de presse est l’occasion de découvrir les spécificités techniques des modèles que nous allons essayer, à savoir les nouvelles 508 et 508SW HYbrid.

 

S’en suit le choix de la carrosserie de notre première après-midi de test, ce sera la berline forte de 225 chevaux dont 180 en thermique, le reste étant assuré par un moteur électrique de 80 kW.

 

L’autonomie en tout électrique est de 54 kilomètres avec la possibilité de rouler jusqu’à la vitesse maximale de 135km/h (en tout électrique avec une lumière bleutée sous le rétroviseur central visible depuis l'extérieur - voir vidéo en bas de l'article).

 

Peugeot 508 HYbrid

 

À l’intérieur, outre un nouveau mode de conduite « hybride » qui est affiché devant moi via le 3D i-cockpit, il y a un menu dédié à cette conduite où vous retrouverez quatre informations importantes, à savoir FLUX/STATS/CHARGE/eSAVE.

 

Peugeot 508 HYbrid

 

La première vous explique en temps réel quel mode de propulsion vous êtes en train d’utiliser. C’est informatif et cela permet souvent d’optimiser votre consommation en roulant non pas comme un vieux/une vieille mais plus relax, en éco-conduisant.

 

La seconde est divisé en deux. Dans la partie supérieure est affichée la consommation électrique en bleu avec du vert lors des phases de régénération. À ce propos, comme sur leurs modèles 100% électriques, il y a deux niveaux de récupération d’énergie avec un frein moteur efficace. C’est accessible très simplement en tirant une fois vers vous le levier de commande de la boîte automatique à huit rapports (EAT8).

 

Peugeot 508 HYbrid

 

Dans la partie inférieure, c’est la consommation du moteur thermique qui apparaît.

 

Peugeot 508 HYbrid

 

Vient ensuite la charge. Outre l’autonomie en tout électrique, cela vous permet notamment de programmer la charge pendant les heures creuses par exemple. Programmation possible depuis l'application "My Peugeot".

 

Enfin, la fonction eSAVE permet de forcer le moteur essence pour recharger la batterie électrique. Un exemple concret me vient en tête. Vous faites un grand trajet avec pour destination finale le centre d’une grande ville qui n’accepte que des véhicules zéro émission. Cela vous permet d’y accéder.

 

Peugeot 508 HYbrid

 

Concernant la recharge, il faut sept heures sur une prise 8 ampères, quatre heures sur une prise renforcée 14 ampères (qui coûte 260€ HT) ou encore deux petites heures sur une Wallbox monophasée facturée 960€ HT. Vous pouvez par ailleurs planifier votre trajet avec l'application gratuite Free2Move qui vous permet de localiser les bornes disponibles et leurs compatibilités.

 

Peugeot 508 HYbrid

 

Voilà pour la théorie, qu’en est-il en réalité ?

 

La nouvelle 508 HYbrid est convaincante sur le papier et correspond à une politique qui tend à réduire les émissions de CO2. Sur la route, la différence par rapport aux versions thermiques est notable et cela se ressent. À titre personnel, j’ai préféré la version thermique. Alors pourquoi ? Si l’efficacité n’est pas à remettre en doute, c’est plus la sensation ressenti à son volant. C’est quelque peu plus lourd et je pense qu’un second moteur électrique aurait été le bienvenue comme sur le nouveau 3008 HYbrid4 qui sera également à découvrir dans quelques jours sur ma chaîne Youtube.

 

Peugeot 508 HYbrid

 

Sans pour autant être faite pour évoluer sur circuit, il faudra adopter une conduite coulée pour tirer pleinement profit de tout le potentiel de cette motorisation alternative.

 

Affichée entre 44.550€ pour la finition Allure, 46950€ pour celle GT Line et enfin 51.250€ pour la GT (+1300€ pour la version break), j’attends avec impatience l’essai de sa déclinaison sportive, la 508 PSE.

 

Peugeot 508 HYbrid

 

Je tiens à remercier l'équipe presse Peugeot pour l'invitation à essayer leurs nouveautés hybrides.